L'avenir prometteur de l'horlogerie mécanique à l'ère du numérique

Peter Wadbro & Francis Jacquerye

Les montres mécaniques, malgré un apparent anachronisme avec le monde moderne, sont appréciées pour leur "âme", pour leur propension à être réparables et à conserver leur valeur sur le marché de l'occasion.

Peter Wadbro et Francis Jacquerye naquirent respectivement en 1972 et en 1974, et dans l'intervalle le Valjoux 7750™ fut produit en 100 000 exemplaires. C'était le premier chronographe automatique à être dessiné avec l'assistance d'un ordinateur, et en dépit d'un hiatus de 10 ans après 1975, il est resté en production jusqu'à ce jour, avec la création de plusieurs douzaines de variantes. La miniaturisation et la banalisation de l'ordinateur qui permit à Edmond Capt de concevoir le Valjoux 7750™ marqua le début de la révolution informatique. À cette époque, la Scandinavie vivait ses dernières heures d'âge d'or horloger, avec la livraison aux forces aériennes suédoises de plusieurs centaines de chronographes à remontage manuel en provenance de la Suisse. À Copenhague, la maison Siduna distribuait ses dernières collections sur les côtes de la Mer Baltique.

Au cours les quarante-cinq années suivantes, les horlogers parvinrent à transformer leur image et à vendre des montres mécaniques comme objet de convoitise plutôt que comme de simples instruments, ce qui les aurait laissé vulnérables à une comparaison avec la technologie plus récente.

«Si vous voulez savoir l'heure, achetez une montre à quartz, mais si vous voulez sourir à chaque fois que vous consultez votre poignet, achetez une montre mécanique.» ― Franz Rivoira

Peter Wadbro et Francis Jacquerye sont chacun devenus mari et père de leur coté, mais ils sont pris le virus des montres mécaniques dans leur jeunesse et ont fait un métier de leur passion: Peter Wadbro s'est formé à l'Urmakarskolan i Bordensber (École suédoise d'horlogerie) avant de se qualifier pour la prestigieuse certification de l'institut WOSTEP; et Francis Jacquerye a étudié l'esthétique industrielle avant de devenir designer en chef chez Longines, l'un des plus anciens horloger au monde. Les montres mécaniques, malgré un apparent anachronisme avec le monde moderne, sont appréciées pour leur "âme", pour leur propension à être réparables et à conserver leur valeur sur le marché de l'occasion.

«...c'est réparable, modifiable ou restaurable, mais ça ne peut pas être rendu obsolète. Quand la rupture se banalise, la vraie rupture est la constance.» ― David Sax

Ce phénomène, né dans l'âge de la révolution informatique, s'observe également dans d'autres industries, dans lesquelles le consommateur est demandeur d'objets analogiques à cause de l'interaction physique qu'ils procurent.

«Le numérique vous laisse simplement des tiroirs remplis de cables et d'adaptateurs désuèts et obsolètes.Vous voulez quelque chose qui se conserve. L'attraction pour l'analogique tient au fait qu'il perdure.» ― David Sax

Malgré une récession à échelle mondiale, le succès des micro marques de montres, des montres de mode et des montres en financement participatif prouve qu'il n'y a pas de baisse de la demande, mais qu'il y a une évolution de la demande. En juillet 2017, Peter Wadbro et Francis Jacquerye ont donc décidé de reprendre un modèle iconique de 1973 et en l'adaptant à une version personnalisée du calibre dessiné par Capt en 1971. Pour faire le pont entre le passé et le présent, Francis Jacquerye a récupéré les droit de Siduna, un label créé en Suisse au XIXe siècle avant la création d'une raison sociale à Copenhague en 1929.

Ayant précédemment travaillé à la production, entretient et réparation de montres suisses de luxe, ils souhaitaient conserver la maîtrise de la conception, de l'assemblage, du contrôle qualité et de la distribution. Leur expérience de collectionneur leur ayant permis de manipuler des centaines de montres d'époque, ils ont observé qu'une qualité de fabrication au-dessus du milieu de gamme (plus de € 750) avait de meilleurs chances de survivre plus d'une décennie.

Francis Jacquerye a donc mis à contribution la méthodolgie qu'il avait créé chez Longines pour redessiner des montres d'époque avec des matériaux modernes, et il a trié les fournisseur sur le volet pour atteindre 75% de composants en provenance du continent européen. Peter Wadbro supervisera le contrôle qualité et s'occupera du service après-ventes. L'équipe a monté en avril 2018 la pré-série des montre Siduna du XXIe siècle.

Les premiers 100 chronographes Siduna seront exclusivement disponibles en vente directe. Le site officiel permet de faire une réservation. Le terminage et la livraison des montres est prévu pour novembre 2018.